La sélection des boursiers

Environ 330 étudiants par an, plus de 20% des étudiants de l'Université Pontificale de la Sainte-Croix, sont issus de diocèses dépourvus de ressources, notamment financières comme aussi d'accueil. Le plus grand besoin financier concerne les séminaristes qui ne peuvent pas encore subvenir à leurs besoins et le réseau de donateurs et le travail des bénévoles de DPTN-Belgium leur propose des bourses à hauteur de maximum 14.000€/an, soit 80% des frais d'étude.


Sont éligibles à une bourse (maximum 2 par diocèse), les étudiants ayant accomplis avec fruit 2 ou 3 années de formation et maîtrisant suffisamment la langue italienne.

Ces bourses sont accordées par la PUSC au terme de l'examen du dossier du candidat et d'un entretien concernant ses motivations; elles sont également conditionnées à la réussite des études et à la décision de l'évêque concernant le ministère envisagé pour le candidat. Outre la condition de réussite de leur programme, des circonstances politiques et religieuses, familiales ou personnelles (par exemple de santé) contraignent parfois des étudiants à interrompre le cursus de leur formation à la PUSC. 

Former des prêtres: points d'attention

La maturité humaine  du prêtre doit inclure spécialement la formation de sa conscience.

En effet, pour que le candidat puisse fidèlement satisfaire à ses obligations envers Dieu  et l'Eglise et sagement guider la conscience des fidèles, ils doit s'habituer à écouter la voix de Dieu qui lui parle au coeur et adhérer avec amour et fermeté à Sa volonté. 

La formation spirituelle constitue l'élément le plus important 


dans l'éducation sacerdotale. Pour tout prêtre, la formation spirituelle, constitue le "coeur" qui vivifie et unifie son "être"  et son "agir"  de prêtre: sans formation spirituelle, la formation pastorale resterait sans fondement. (...)


La vie communautaire du séminaire peut apporter une aide en vue de cette progression de l'éducation vers une liberté mûre et responsable."

Extraits des Propositions (n° 21, 22 et 23) adoptées lors de la 8ème Assemblée Générale des Pères Synodaux le 28 octobre 1990 sur "la formation des prêtres dans les circonstances actuelles", confirmées par l'Exhortation Apotolique Pastores Dabo Vobis de Jean-Paul II le 25 mars 1992